BELGIQUE : 640 MILLIONS D’EUROS POUR MODERNISER LES ROUTES WALLONNES

26-01-2016

Près de 640 millions d’euros. C’est le montant de l’enveloppe que le gouvernement wallon va investir d’ici 2019 dans les infrastructures, en grande partie pour améliorer le réseau routier.

Ce sont 128 millions d’euros qui seront alloués à la réhabilitation des autoroutes et 347 millions d’euros à la rénovation et à la sécurisation des routes secondaires.

« Ça va être une modernisation des routes wallonnes comme on n’en a encore jamais connue dans le passé, au cours des prochaines années. Donc, vraiment, les citoyens vont voir très nettement la différence et on peut le faire en grande partie grâce au prélèvement kilométrique », a déclaré Paul Magnette, ministre-président wallon, cité par RTL.

Le prélèvement kilométrique des poids lourds entrera en vigueur au 1er avril prochain. Le tarif de base de cette redevance pour poids lourds de plus de 3,5 tonnes en Wallonie sera en moyenne de 11,3 centimes par kilomètre.

Le gouvernement wallon prévoit des recettes allant de 200 à 220 millions d’euros par an, qui seront affectées à l’entretien du réseau routier.

Des investissements attendus par les associations de sécurité routière

L’état des routes de Wallonie a été décrié à plusieurs reprises, notamment par les associations de sécurité routière et par les syndicats du secteur de la construction.

La Fédération wallonne des entrepreneurs de travaux de voirie (FWEV) avait notamment lancé une  campagne « Sauvons nos routes » fin 2014, avec le soutien de la Confédération construction, afin d’inciter un maximum de citoyens à signaler le mauvais état des routes et de sensibiliser les pouvoirs politiques aux conséquences du gel des investissements dans l’entretien et la rénovation des routes en Wallonie.

« En l’absence d’investissements, les routes continueront à se dégrader et les entreprises du secteur devront faire face à une vague de licenciements faute de travaux à effectuer. Sans reprise, un ouvrier sur trois perdra son emploi en 2015 », avait déclaré la FWEV lors du lancement de la campagne.

Routes de l’emploi

Ces nouveaux investissements comprennent une enveloppe de cinq millions d’euros pour améliorer la nationale 931 qui mène à la clinique de Mont-Godinne, l’une des nombreuses « routes de l’emploi » identifiée comme prioritaire.

« Les routes de l’emploi, ce sont des liaisons routières vers des pôles d’activités majeurs, qu’il s’agisse d’hôpitaux, de zones d’activité économique par exemple, et pour lesquels, aujourd’hui, il y a un manque », a déclaré Maxime Prévot, vice-président du gouvernement wallon, au micro de RTL.



Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*