COUPE DU MONDE 2018 : LA RUSSIE CONSACRE 4 MILLIARDS € AUX INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

15-01-2016

La Russie, qui s’apprête à accueillir la Coupe du monde de football en 2018, a mis en place un vaste programme de développement des infrastructures de transport.

Le gouvernement russe a alloué 664,7 milliards de roubles (huit milliards d’euros) aux infrastructures pour le tournoi et la moitié de ce montant sera consacrée au développement des infrastructures de transport, rapporte le journal RBTH.

Le tournoi, qui se déplacera dans 11 villes et 12 stades, couvrira trois fuseaux horaires différents. La distance moyenne entre les villes est de 600 km, et s’élève même à 3 000 km entre Ekaterinbourg et Kaliningrad. Une distance et une variété des terrains qui entraînent de nombreux défis pour les ingénieurs…

Les travaux comprennent notamment la modernisation et la construction de près de 100 sites d’infrastructures de transport, qu’il s’agisse d’aéroports ou de routes.

L’extension des terminaux des aéroports de Nijni Novgorod et Samara est achevée et l’aéroport Poulkovo de Saint-Pétersbourg a été modernisé. De plus, un nouvel aéroport est en construction à Rostov-sur-le-Don qui doit voir le jour au cours du premier trimestre 2018.

Les autorités des régions accueillant le tournoi construisent par ailleurs de nouvelles routes pour améliorer la connexion inter-régionale. Ekaterinbourg achèvera ainsi son périphérique, dont les travaux ont été lancés en 1994, rapporte RTBH.

Le réseau ferré sera également rénové pour ajouter des lignes à grande vitesse entre les villes-hôtes. « Les préparatifs dans les 11 villes hôtes vont bon train. Tout sera fait pour accueillir dans de bonnes conditions les 32 meilleures équipes de la planète (…) Inciter le plus de monde possible à faire du sport, c’est le principal objectif de ce genre d’événement, » a déclaré Vladimir Poutine à l’occasion du lancement du compte à rebours à 1000 jours de la Coupe du Monde en septembre dernier.

La réussite de cet événement est en effet pour le Kremlin un enjeu pour le développement économique des futures villes hôtes, mais aussi une manière de redorer son image sur la scène internationale après les événement en Ukraine.

« C’est le plus grand événement sportif organisé par la Russie dans son histoire récente et nous voulons en faire la meilleure des Coupes du monde », a assuré le ministre des Sports, Vitali Moutko, lors d’une conférence de presse.



Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*