FLEUR PELLERIN PRÉSENTE SA « STRATÉGIE NATIONALE POUR L’ARCHITECTURE »

30-10-2015

Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, vient de dévoiler les grandes lignes de sa « Stratégie nationale pour l’architecture » (SNA).

Dans un discours à l’Ecole nationale d’architecture de Paris-Belleville, la Ministre a présenté des mesures visant à « donner une nouvelle impulsion au métier », mais aussi « sensibiliser, innover et développer ».

Les grandes directions de cette stratégie comprennent le développement de la sensibilisation et la formation à l’architecture du grand public et de l’ensemble des acteurs publics et privés de la construction.

Il s’agit également selon la Ministre de renforcer la reconnaissance du patrimoine architectural des XXe et XXIe siècles et de développer la capacité d’intervention architecturale sur la transformation du cadre bâti existant, et enfin de soutenir la démarche expérimentale en encourageant les passerelles entre professionnels et chercheurs.

Enfin, la stratégie compte favoriser une nouvelle structuration de la profession, afin notamment de pouvoir répondre aux mutations de la commande.

Une trentaine de mesures présentées

Pour ce faire, une trentaine de mesures ont été présentées, dont l’instauration d’une Journée nationale de l’architecture à l’automne 2016, le renforcement de la visibilité internationale du « Grand Prix national de l’architecture », l’abaissement du seuil de recours obligatoire à l’architecte à 150 m2 et la création d’une mission d’étude sur la valeur économique de l’architecture.

La Ministre souhaite également booster l’architecture française à l’export avec l’Afex, et expérimenter le « permis de faire » pour encourager l’innovation.

Selon Fleur Pellerin, ce permis contournerait certaines rigidités réglementaires pour tester d’autres types de réponse aux grands enjeux d’aujourd’hui : l’économie circulaire, la déconstruction, le réemploi, les filières courtes, l’évolutivité des logements au cours de la vie des habitants ou encore la transformation du bâti ancien pour répondre aux questions climatiques. Il faut « passer d’une culture de la règle à une culture d’objectifs », a déclaré la Ministre.



Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*